lat. 44.879228141635245
long. 6.732902526855469

Fenêtre tectonique (Cervières)

De Briançon, emprunter la D902 qui mène au col d'Izoard, Cervières se trouve sur cette route.

 

Le village de Cervières se trouve à un élargissement de la vallée de la Cerveyrette, là où cette dernière reçoit le Blétonnet qui rassemble les eaux du versant nord de l'Izoard.

La fenêtre tectonique de Cervières doit son existence aux effets de l'érosion par la Cerveyrette (glacier et cours d'eau) d'un anticlinal de nappes appartenant aux unités piémontaises et liguro-piémontaise,  mises en place par charriage.

Cette fenêtre permet de voir le contact entre les unités piémontaises du complexe de Cervières, celle du Bois des Coins  et celle de Rochebrune (Lasseron).

Cette vue côté nord de la surface de charriage des dolomies triasiques montre un pli anticlinal. C’est grâce à l’existence de cet anticlinal et à son érosion que les nappes inférieures apparaissent sous le Lasseron.

Schéma de la fenêtre de Cervières vue depuis le Laus

La fenêtre tectonique de Cervières montre trois ensembles :

-       le complexe de Cervières (ou unité de Cervières) mettant à jour des Schistes lustrés liguro-piémontais d’âge Jurassique ?- Crétacé ? Ils proviennent de la couverture océanique de l’océan ligure.

-       les Schistes lustrés (ou cs : calcschistes) liasiques du Bois des Bans (unité du Bois des Coins), faisant partie du domaine Piémontais. Il s’agit de la marge continentale de l’océan ligure.

-       le tout surmonté par les dolomies noriennes plus ou moins cargneulisées au contact du gypse du Lasseron (unité de Rochebrune), appartenant également au domaine Piémontais. 

Les contacts entre ces trois ensembles ne sont pas normaux (le Norien, série du Trias supérieur, surmonte le Lias qui surmonte le Crétacé). Ils ont été mis en place par charriages.