lat. 44.89221158769157
long. 6.519441604614258

Cime de la Condamine

De Puy-Saint-André prendre la route D35 par Puy-Chalvin pour se rendre au hameau "Les Combes", continuer un peu au-delà, jusqu’au parking. Poursuivre à pied la piste puis prendre le chemin de la bergerie des Partias qui démarre sur la gauche au point coté 1907. A quelques centaines de mètres, bifurquer sur la gauche pour emprunter le sentier qui mène au col de la Trancoulette (2293 m).

 

La série stratigraphique briançonnaise de la Cime de la Condamine

La Cime de la Condamine (2940 m) est bien reconnaissable à sont large sommet arrondi. Ce sommet est aussi appelé "la Rouya". Ce toponyme fait référence à la couleur rouille des escarpements rocheux du sommet bien visibles depuis la Vallouise (Malm à faciès "marbre rouge de Guillestre", surmonté de calcschistes Crétacé supérieur à Eocène).

Série très intéressante car illustrative de l'histoire géologique du domaine briançonnais.

Cette série stratigraphique briançonnaise s'étend du Trias à l'Eocène. Les paléokarsts observés dans les calcaires dolomitiques triasiques témoignent de l'émersion du domaine briançonnais au cours du Jurassique inférieur. La limite Crétacé-Tertiairee est soulignée  par un cordon de nodules ferrugineux

Cette série raconte l'histoire du domaine Briançonnais avant (calcaires et dolomies du Trias), pendant (lacune sédimentaire/paléokarst) et après (calcaires du Jurassique, calcschistes du Crétacé) le rifting de l'océan alpin.